Comment négocier son futur salaire ?



Inscrivez-vous ou connectez-vous pour voir le micro-cours
7:08

Résumé du micro-cours


Négocier son futur salaire lors d’un entretien de recrutement, c’est important. Mais ce n’est pas tout ! Lionel Bellenger, fondateur de la société Ibel et enseignant à HEC, vous indique comment procéder sur ce sujet sensible.

La première recommandation donnée par notre expert dans ce micro-cours est de se renseigner au préalable sur les fourchettes de salaires pratiqués en rapport avec l’activité, le secteur d’activité, la fonction et le métier pour lesquels vous êtes candidat. Vous pouvez aujourd’hui trouver ces informations sur les sites Web des sociétés, mais aussi régulièrement dans la presse.

Pour les cadres, il faut noter que l’on parle, en général de rémunération brute annuelle. Pour les salariés classiques, on évoque plutôt le salaire sous l’angle de la rémunération mensuelle brute ou nette. Il faut donc veiller à être attentif pour éviter toute confusion.

Un autre conseil très important : sortez-vous d’emblée de la tête les questions de salaire en début de rendez-vous. Aborder un entretien avec ce type de questions juste après avoir dit bonjour serait une maladresse flagrante. De la même manière, notre spécialiste vous déconseille d’en parler à la fin de la rencontre. Cela montrerait votre malaise face au sujet. Alors quel est le bon timing ? Prenez l’initiative à la moitié ou au 2/ 3 du rendez-vous en vous appuyant sur les points et les atouts que vous aurez mis en avant jusque-là et en y associant votre expérience et votre formation. Et comme c’est vous qui prenez l’initiative, vous devez connaître votre prétention la plus haute, ce que vous souhaitez au maximum, y compris au travers des demandes d’avantages…

Car lors d’une négociation, il n’y a pas que la rémunération qu’il faut prendre en compte, mais aussi tous les éléments étant compris dans le contrat : congés, formations, véhicule, titres restaurants… Tout ceci possède une valeur et vous devez le prendre en considération dans l’estimation du salaire.

Pendant l’entretien, vous devez interroger votre interlocuteur sur les possibilités d’évolution ce qui montre que vous vous inscrivez dans la durée et que vous n’êtes pas seulement attaché à l’offre du moment. Ce qui est important est que vous fassiez sentir à votre interlocuteur qu’il y a un compromis possible entre ce qu’il vous propose et vos prétentions. Attention, ne vous basez pas sur votre précédent salaire uniquement ! L’interlocuteur voit de son côté les choses à travers sa propre entreprise.

S’il y a bien une concession à faire, c’est d’accepter les conditions qui sont proposées et, dans le même temps, d’obtenir des garanties sur un échéancier d’entretien à 6 mois ou à 1 an et de refaire un point sur le sujet. Vous aurez eu, en plus, l’occasion pendant cette période de faire vos preuves. Avec cette position, bien sûr, la question du salaire est importante, mais n’en faites pas un élément déterminant car ce qui compte aussi pour vous, c’est l’enjeu plus global et, à moyen terme, ce que vous offre cette opportunité d’emploi.

Questions, commentaires ou remerciements


Anonyme
23 novembre 2017, 21h15
Vous devez être connecté pour poster un nouveau commentaire.
martial A.
1 mai 2016, 08h31

Judicieux mais la rémunération reste toujours un sujet délicat.
Répondre