Comment réussir les tests de recrutement ?



Inscrivez-vous ou connectez-vous pour voir le micro-cours
5:48

Résumé du micro-cours


David Bernard, psychologue du travail, directeur associé d’AssessFirst et directeur général de PollBench, vous explique tout ce qu’il faut savoir dans ce micro-cours pour réussir vos tests de recrutement.

Le 1er conseil donné par notre expert ici est de ne pas stresser lorsque vous êtes amené à passer des tests de recrutement. Souvent, les candidats ont l’impression qu’ils vont être embauchés sur leurs résultats. Mais il faut garder à l’esprit qu’ils sont rarement éliminatoires. Abordez-les donc avec un maximum de sérénité.

Lorsque vous avez un test de recrutement à réaliser, notamment si vous le faites à domicile, assurez-vous de vous mettre dans de bonnes conditions. Il est important que vous ayez devant vous le temps nécessaire. Veillez donc à ne pas être dérangé, couchez par exemple les enfants, débranchez votre téléphone…

Quand le test se déroule dans une entreprise, faites en sorte d’arriver en forme. En effet, certains tests d’aptitudes intellectuelles vont vous demander pas mal d’efforts. Notez que si vous passez une nuit sans dormir ou une semaine à dormir seulement 5 heures par nuit, cela équivaut à avoir un taux d’alcoolémie de 0,1 % dans le sang, sachant que la limite légale est fixée à 0,08. De même, soyez suffisamment hydraté. Cela peut paraître anodin, mais ce détail a son importance : 1 % de déshydratation seulement peut faire diminuer vos capacités intellectuelles de 20 à 30 %.

Dans les tests d’aptitudes intellectuelles, ne restez pas bloqué sur une question, passez à la suivante ! Dans ce type d’exercices, on cherche bien sûr à évaluer votre capacité intellectuelle, votre puissance de raisonnement, mais aussi votre rapidité d’exécution et la vitesse à laquelle vous êtes capable de penser. Ne perdez donc pas trop de temps.

Pour les tests de personnalité ou les questionnaires de motivation, soyez le plus naturel possible. Généralement, ils comportent deux, trois, quatre questions parmi lesquelles vous devrez sélectionner celles qui vous correspondra le plus. Parfois, il arrivera que parmi deux questions posées, aucune ne vous satisfasse véritablement ou au contraire les deux. Retenez que vous devez toujours faire le choix qui vous correspond le plus, même si vous avez l’impression de le faire par défaut. Vous aurez de toute façon la possibilité de répondre à d’autres questions. Partez dans l’optique que ce qui compte, ce n’est pas la réponse apportée à une question en particulier, mais plutôt à l’organisation globale de vos réponses dans un questionnaire.

Ne cherchez jamais à mentir ! Vous risqueriez de donner une image qui n’est pas conforme à ce que vous êtes. Par ailleurs, si vous réussissez malgré tout, vous pourriez trouver un emploi qui ne vous correspondra pas. Enfin, les spécialistes en la matière déconseillent fortement le mensonge pour la simple et bonne raison qu’aujourd’hui, la plupart des questionnaires de personnalité ou de motivation comportent ce que l’on appelle des échelles de mensonges. Les experts, en croisant différentes données, sont ainsi capables de savoir quelles sont les questions pour lesquelles vous avez cherché à orienter vos réponses.

Lorsqu’un recruteur vous demande de passer un test, notez que vous êtes en droit de demander un feed back. Celui-ci n’est pas à négliger car il va vous permettre d’une part d’obtenir un retour sur vos talents et votre mode de fonctionnement et d’autre part, il constitue une occasion unique de rebondir sur les résultats et d’apporter les éclairages nécessaires à vos interlocuteurs. Pendant la restitution de votre test, n’oubliez pas de donner des exemples concrets sur la façon dont les différents traits de personnalité qui ont été mis en évidence vous serviront dans le cadre de votre activité professionnelle.

Si le test de recrutement fait apparaître des limites ou des défauts, ne cherchez pas à vous en défendre à tout prix. Ce qui est important pour le recruteur n’est pas d’embaucher le candidat parfait, mais c’est de mieux vous connaître pour pouvoir anticiper vos capacités de réussite, vos facultés d’adaptation à un poste…

Enfin pendant l’entretien de restitution des résultats, n’hésitez pas à montrer que vous avez pleinement conscience de vos axes de développement et à expliquer comment vous pouvez les travailler.

À propos de l'expert

David Bernard
Managing Partner - Psychologue du travail, AssessFirst
Psychologue du travail diplômé de l'université Paris 5 - René Descartes, David Bernard aura patienté 30 jours seulement après l'obtention de son Grade de Master en psychologie pour lancer AssessFirst, société d'édition de solutions d'évaluation des Talents. Il est également directeur général de PollBench, entreprise spécialisée dans l'évaluation et le développement de la satisfaction et de l'engagement des personnes en contexte professionnel (collaborateurs et candidats).
voir ses micro-cours >

Partager la vidéo

Questions, commentaires ou remerciements


Anonyme
23 novembre 2017, 21h08
Vous devez être connecté pour poster un nouveau commentaire.
Jeanne A.
21 novembre 2017, 09h48
Merci pour toutes ces infos.
Répondre
Sophie R.
12 octobre 2017, 16h23
Informations très utiles. Merci
Répondre
corinne B.
4 octobre 2017, 11h16
Merci pour ces renseignements.
Répondre
Damien R.
2 octobre 2017, 10h11
Très intéressant merci.
Répondre
jean V. D. V.
9 mars 2017, 14h03
Bien
Répondre
Emmanuel L.
2 janvier 2017, 10h12
Merci
Répondre
catherine L.
11 octobre 2016, 15h59
Un autre regard sur ce que peut-être un entretien merci
Répondre
christine D.
17 juin 2016, 08h47
interessant et utile , merci
Répondre
martial A.
1 mai 2016, 11h13
Conseils bienveillants, merci.
Répondre
Marie-Pierre D. D. L. D.
14 février 2015, 16h22
Merci, cela va m'aider pour mon entretien de lundi prochain
Répondre
REIVAT X.
9 février 2015, 15h58
Concret, clair, pédagogique..bravo!
Répondre
marc A.
30 septembre 2014, 17h21
très clair, merci
Répondre