Entretien de recrutement, adoptez la bonne attitude !



Inscrivez-vous ou connectez-vous pour voir le micro-cours
4:25

Résumé du micro-cours


L’entretien de recrutement est un exercice stressant. Fabrice Coudray, Director chez Robert Half Technologie, vous conseille pour adopter la bonne attitude lors de cette étape si importante dans votre recherche d’emploi.

Vous apprendrez ici pour quelle tenue vestimentaire opter avant cet entretien. Dans la mesure où vous connaîtrez rarement les codes de l’entreprise que vous allez rencontrer, choisissez la neutralité. Bannissez donc tout ce qui va être trop voyant, évitez les couleurs criardes, les parfums trop forts, et, pour les femmes, un maquillage trop prononcé. Sur cette question de la tenue vestimentaire, rien ne vous empêche de demander à la fin de l’entretien les habitudes en vigueur dans la société pour vos prochains rendez-vous.

Attachons nous maintenant à la posture et à l’attitude. De petits détails peuvent réellement faire la différence à commencer par la poignée de main. Si elle est trop molle, elle ne sera pas bien perçue par le recruteur. Attention, l’inverse est vrai aussi ! Choisissez donc une poignée de main ferme qui vous permettra d’asseoir une certaine prestance dès les premières secondes de l’entretien. Or, il ne faut jamais oublier que ces premiers moments sont très importants dans la mesure où ils permettent d’entrée de jeu à l’interlocuteur de savoir et comprendre qui vous êtes.

Pendant l’entretien, ne perdez jamais le contact visuel avec le recruteur. Votre regard ne doit donc pas se perdre au plafond, vers la fenêtre, sur le mur ou encore sur un papier posé sur son bureau. Là aussi, maintenir un contact visuel vous assurera une prestance. Si vous avez en face de vous deux personnes, votre regard doit passer de l’un à l’autre. Vous garderez ainsi l’attention des deux.

Lors de ce rendez-vous, adoptez une attitude détendue, ce qui ne veut pas dire dilettante. Ne soyez pas avachi dans votre siège. Tenez-vous droit et gardez une attitude posée. Travaillez aussi votre gestuelle : vous devez l’adapter à votre discours. Oubliez les gestes qui vont caractériser votre stress (par exemple tapoter du doigt sur un bureau ou un mouvement de jambe répété). Au niveau de l’élocution, vous ne serez pas en représentation théâtrale. Notre expert vous conseille cependant d’opter pour un ton de voix relativement haut afin de rester audible. Un ton trop bas trahirait encore une fois votre état de stress et présenterait le désavantage de ne pas être entendu par votre interlocuteur.

Enfin, vous apprendrez dans ce micro-cours que les règles de courtoisie élémentaires sont de rigueur. Ne jouez donc pas, par exemple, avec un stylo et évitez de regarder votre montre sans cesse, ce qui est un signe flagrant d’impolitesse.

Questions, commentaires ou remerciements


Anonyme
14 décembre 2017, 21h37
Vous devez être connecté pour poster un nouveau commentaire.
Brigitte G.
1 décembre 2017, 07h20
Bons rappels de ce qui est évident mais, en situation réelle, tellement facile à "oublier" tel que la maîtrise des signes d'expression du stress par exemple.
Concernant la poignée de main, le candidat doit-il en prendre l'initiative ou répondre à celle du recruteur ?
Répondre
Daniel K.
18 septembre 2017, 10h07
Oui, il est vrai qu'adopter une attitude "naturelle" et adaptée n'est pas toujours évidente dans le cadre d'un premier entretien. Merci pour les précisions d'habillement adapté au secteur d'activité.
Répondre
Myriam E.
30 juin 2017, 11h04
Des conseils de bon sens
Répondre
martial A.
1 mai 2016, 08h36
Bonne ligne de conduite.
Répondre
hassouna N.
14 septembre 2015, 19h00
Un BA BA souvent oublié. Conseils utiles, pertinents mais souvent l'intensité du moment et l'enjeu les font passer en second plan, ce qui, hélas, peut coûter cher.
Répondre