Organiser sa recherche d’emploi



Inscrivez-vous ou connectez-vous pour voir le micro-cours
4:00

Résumé du micro-cours


Organiser sa recherche d’emploi n’est pas une mince affaire… Grégory Herbé, PDG de MyJobCompany.com, vous aide à y voir plus clair par l’intermédiaire de ce micro-cours.

Selon lui, il convient dans un premier temps, de savoir qui vous êtes comme professionnel lors de votre recherche d’emploi, c’est-à-dire de connaître vos forces et vos faiblesses et les opportunités qu'elles génèrent. Sur un marché de l’emploi concurrentiel, vous devez également identifier la menace qui peut tout simplement être votre propre candidature, ou encore une fois ses forces et ses faiblesses.

Il est donc impératif que le candidat réfléchisse à ces logiques en amont. La force peut être un diplôme, une expérience. La faiblesse peut également être constituée par un diplôme, une expérience, un manque de diplômes, un manque d’expérience ou au contraire trop de diplômes, trop d’expérience…

En tant que demandeurs d’emploi, vous avez la possibilité de mettre en avant l’ensemble des forces identifiées. Pour éviter la menace, vous devez réfléchir pour préparer les oppositions d’éventuels recruteurs.

Une fois ce profil déterminé et les arguments affûtés, l’organisation de la recherche d’emploi va s’orienter vers le type de structures capable de vous recevoir et de vous convenir. Pour vous aider, Grégory Herbé vous conseille de réaliser un tableau en trois colonnes : 1, les sociétés dans lesquelles vous ne verriez aucun inconvénient à travailler. 2, les entreprises qui vous intéressent. 3, les structures qui vous font rêver. C’est après avoir dressé cette liste que vous pouvez contacter les recruteurs que ce soit par la voie de la recommandation ou en répondant à une annonce d’offre d’emploi. Notre expert vous conseille de le faire en respectant un ordre précis : les sociétés les moins envisageables au plus envisageables. L’objectif ici sera de déclencher des entretiens qui vont permettre de vous exercer dans l’argumentaire auprès des entreprises les moins envisageables. De sorte que cela vous serve d’entraînement et que vous soyez fin prêt lorsque vous passerez des entretiens dans les sociétés dans lesquelles vous avez une profonde envie de travailler.

Ensuite, tout est une question de relations, de réseaux, de savoir relancer au bon moment. N’hésitez pas, par exemple, à relancer deux semaines après la candidature, à envoyer des emails tôt le matin ou tard le soir, en sachant que les décideurs arrivent tôt et repartent tard et qu’en journée ils sont souvent en réunion ou sur le terrain pour les opérationnels. Essayez de relancer sans insistance mais à chaque fois franchement et ce, pour obtenir une réponse qui peut aussi bien être un autre rendez-vous ou, si vous travaillez avec un cabinet de recrutement, un retour sur votre candidature et l’impression qu’elle a donné à l’entreprise. N’oubliez jamais que la motivation se mesure aussi par les relances effectuées auprès des décisionnaires.

Dernier conseil : utilisez vos recommandations. La décision de recruter n’est pas facile à prendre et si des individus vous soutiennent dans votre démarche, cela peut rassurer le recruteur.

À propos de l'expert

Grégory Herbé
CEO de MyJobCompany
Entrepreneur et professionnel de l'acquisition de talents en cabinet chez Andrew Mac Allister comme manager puis directeur associé sur la practice IT/E-commerce/Marketing, Grégory Herbé, ESC Rennes, a créé plusieurs entreprises par le passé dans le domaine du recrutement et du Web (ecetera, moovement). Grégory est fondateur et CEO de MyJobCompany.
voir ses micro-cours >

Partager la vidéo

Questions, commentaires ou remerciements


Anonyme
14 décembre 2017, 21h33
Vous devez être connecté pour poster un nouveau commentaire.
corinne B.
4 octobre 2017, 11h33
Merci. Je vais suivre vos conseils.
Répondre
MARIE CARMEN G.
29 décembre 2016, 17h33
pour les gens e 50 ans que conseillez vos?
Répondre
brice R.
17 mars 2016, 16h03
pour les gens de 55 ans vous préconiser quoi ?
Répondre
Mohamed .
9 mars 2016, 16h42
Merci pour la clarté de la vision de la pertinence du réseau et la relance.
Répondre
Karine R.
26 janvier 2016, 16h02
Merci pour ces conseils précieux.
Répondre
Marilyn B. C.
3 décembre 2015, 11h49
Merci pour ces conseils pertinents. Notamment pour ce tableau de trois colonnes qui incite à préparer son argumentaire, et surtout s'y exercer à moindre risque.
Répondre