Quitter son emploi



Inscrivez-vous ou connectez-vous pour voir le micro-cours
6:14

Résumé du micro-cours


Quitter son emploi est toujours un moment à part dans une carrière professionnelle. Qu’on le veuille ou non…

Vous devez avoir mûrement réfléchi sur les raisons de cette décision afin de ne pas quitter votre travail sur un coup de tête ou de colère. L’annonce en elle-même se prépare en amont car ce n’est pas un acte anodin. Rosa Rossignol de Carnet d’Adresses RH vous conseille, dans un premier temps, d’en parler de vive voix avec votre responsable. Il devrait apprécier que vous lui accordiez cette petite intention. Choisissez toutefois le bon moment pour communiquer. Evitez par exemple de le faire la veille d’une grande réunion ou le jour où un de vos collègues a déjà remis sa démission. Ce premier entretien informel est très court. En règle générale, il dure une dizaine de minutes. Il faut ensuite laisser le temps à votre responsable de digérer cette information. Pour cette raison, proposez-lui de vous revoir quelques jours après.

Ce laps de temps vous permettra de formaliser, au besoin, une lettre de démission. Vous pourrez lui remettre en main propre ou par courrier avec A/ R, la seconde solution étant plus formelle et plus froide. Tout dépend des relations que vous entretenez avec lui.

Lors du deuxième entretien, vous aurez à discuter des raisons de votre départ. Pensez à être constructif, le monde étant petit on se retrouve toujours. Bannissez donc les sujets qui fâchent. Préférez les éléments plus positifs comme une opportunité qui se présente à vous.

Pendant cette discussion, vous serez également amené à parler de la durée du préavis. Souvent les salariés ont tendance à vouloir l’écourter, tandis que l’employeur souhaite le réaliser dans son intégralité. Par rapport à ces négociations, soyez indulgent et dites-vous bien que la période de préavis permettra à votre responsable de se retourner, éventuellement de vous trouver un remplaçant, et à vous, d’assurer la passation des dossiers.

Autre point à aborder : l’organisation du travail. Vous avez donné une nouvelle qui chamboule, en partie, l’entreprise : Quels sont les dossiers à traiter en priorité ? Comment communiquer avec l’équipe, les clients et les fournisseurs ? Dois-je former ou non mon successeur ?...

Le jour du départ est souvent chargé d’émotion. Vous devez penser au mot du départ et au pot de départ. Le mot concerne ce que vous allez écrire à vos collègues, collaborateurs, contacts externes… Vous pouvez au préalable le travailler avec votre responsable. Ce petit texte comprend trois éléments indispensables : les remerciements, dire le plaisir que vous avez eu à travailler avec cette entreprise (n’oubliez pas, encore une fois le monde est petit…), vos coordonnées si on a besoin ou envie de vous recontacter (un email personnel peut suffire). Une fois cela fait, il ne vous restera plus qu’à passer à l’acte final : le pot de départ. Jusqu’au bout soyez positif, constructif et professionnel.

Questions, commentaires ou remerciements


Anonyme
25 septembre 2017, 04h37
Vous devez être connecté pour poster un nouveau commentaire.